L’autorité portuaire mise en échec par la plaisance de Port-Vendres

Publié le 26 juillet 2015 par JC Bisconte

http://lecadredeviedeport-vendres.over-blog.com/2015/07/l-autorite-portuaire-mise-en-echec-par-la-plaisance-de-port-vendres.html

 

Lu dans la “Semaine du Roussillon N° 992, du 2 au 8 juillet 2015

Rubrique courrier des lecteurs : L’autorité portuaire mise en échec par la plaisance de Port-Vendres

***

Les plaisanciers de Port-Vendres, considérés comme «des grincheux et des gêneurs» par l’ancien président Christian Bourquin, viennent de signifier à Michel Moly, président du port (NDLR, 1er vice-président du Conseil Départemental des P-O), qu’ils entendent rester libres et indépendants, c’est pourquoi ils ont fait avorter le  Comité Local d’Usagers ( CLUPIPP) qu’on leur proposait « à la sauce catalane » comme pour les cages à thons.

Début 2015 l’association Port-Vendres et les Portvendrais qui comprend de nombreux plaisanciers et des riverains du port avait demandé à Mme la Préfète Josiane Chevalier la dissolution du Conseil Portuaire pour causes d’illégalité de gestion ; elle réclamait ce CLUPIPP prévu par la loi mais toujours refusé ici.

Sous la contrainte, le Département a pris le risque de monter un CLUPIPP sans représentativité et le 19 juin, les inscrits de la plaisance convoqués dans locaux de la CCI du port n’étaient que 30 pour les 280 anneaux du port. Michel Moly refusant de tenir compte de cet échec, ce sont les anomalies du dossier qui ont été dévoilées, le contraignant à tout annuler.

Le futur conseil portuaire est donc dans l’impasse. Cette manipulation est significative  des méthodes  du  Département qui tente de récupérer  le  port par tous les moyens y compris dissimulés. Qui sait que la concession CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) s’arrêtera  au début 2016 et non en 2019 comme il est prétendu ? Qui a entendu parler de la nouvelle loi territoriale qui permettra d’attribuer la propriété  du port à qui propose le meilleur projet ? Vu la gestion calamiteuse du port, la ville de Port-Vendres associée à d’autres villes ou à la Région aurait toutes ses chances si c’était  « à la régulière ».

C’est pourquoi les manœuvres tortueuses  du Département doivent être dénoncées au plus haut niveau afin qu’un projet alternatif redonne au port sa vocation historique et économique au cœur de la Côte Vermeille ».

 

 JC Bisconte de St Julien, Président de l’association” Port-Vendres aux Port-Vendrais

Lien Permanent pour cet article : http://www.pescadorsaintcyprien.com/lautorite-portuaire-mise-en-echec-par-la-plaisance-de-port-vendres/